La Sophrologie

En plus d’être une belle technique de relaxation et de mieux-être, la sophrologie peut être aidante pour identifier et renforcer nos propres ressources, nos forces, nos valeurs.

La sophrologie s'adresse à toute personne souhaitant

Quel que soit le but poursuivi, la sophrologie est accessible à tous.
Les séances sont proposées en individuel ou en groupe. 

La Sophrologie : un peu d'histoire :
Jeune médecin interne en psychiatrie à l'Hôpital Provincial de Madrid, vers 1950, Alfonso Caycedo s'interroge sur le fait que les seules techniques partiellement efficaces sont celles qui ont pour objet la modification des états de conscience. Caycedo met progressivement en place une technique thérapeutique basée sur l'étude et l'harmonie de la conscience.
Il se base sur la notion de l'équilibre comme facteur clé de la santé (Hippocrate) et sur la valeur de la parole (Platon) comme lieu de rassemblement du corps et de l'esprit.
La sophrologie a donc dès le départ un but thérapeutique.
Au fil des ans, des nombreux voyages de Caycedo (Inde, Tibet..)  et de l'avancement des découvertes en neuropsychologie, la sophrologie va s'enrichir de nouvelles approches : philosophie orientale (yoga, bouddhisme), phénoménologie, philosophie humaniste..
Dès 1977, la sophrologie s'ouvre au monde social à travers ses finalités prophylactiques, thérapeutiques et de bien-être.
La sophrologie dynamique, mise au point par le docteur Yves Davrou, (étroit collaborateur de Caycedo) ajoute aux processus de la sophrologie Caycedienne des notions de gestion émotionnelle, d'énergie, de force de motivation, et de soutien aux potentialités non développées de l'individu.